Coffre fort

coffre fort tabac

Coffre-fort bureau de tabac

Tout savoir sur les coffres-forts

Le marché des coffres-forts est en expansion depuis plusieurs années et ne faiblit pas. C’est aujourd’hui une solution très efficace pour protéger vos documents officiels, vos objets de valeurs ou encore votre argent.

Les différents types de coffres-forts sont multiples. Ils varient en fonction de ce contre quoi ils se protègent. Ils peuvent être résistants au feu, aux chutes, etc. Mais il existe également différents coffres-forts selon leurs matériaux de fabrication, comme ceux en métal ou ceux en plastique soufflé.

Outre ces différences, la distinction entre les coffres-forts se fait essentiellement sur deux critères : les niveaux de sécurité et le mécanisme d’ouverture et de fermeture.

Les niveaux de sécurité des coffres-forts

Il existe deux grandes familles de coffres-forts lorsqu’on parle de niveau de sécurité. Ceux non homologués, qui ne répondent à aucune exigence de sécurité, et sont davantage un moyen de dissuasion que de protection. Ceux homologués, qui elles répondent à des normes strictes de sécurité, notamment la norme EN 1143-1 et EN 1300, pour les serrures, entre autres. Regardons ces normes qui établissent le niveau de sécurité du coffre-fort plus en détails :

  • la norme EN 1143-1 : qui évalue la robustesse des matériaux utilisés. Le coffre-fort doit valider cette norme. Dans le cas contraire, il reçoit la norme EN 14 450 qui prouve qu’il ne tiendra pas contre une effraction ;
  • la norme EN 1047 : qui évalue la résistance au feu. Le coffre-fort est alors soumis à une température de 1000 degrés et doit résister pour recevoir la norme.
  • la norme EN 1300 : qui évalue la durée de résistance d’une serrure à une éventuelle effraction. Le barème est ici en étoiles. Plus la serrure aura d’étoiles, plus elle sera résistante. Elle n’obtient qu’une seule étoile si elle résiste moins de 5 minutes ; deux étoiles si elle résiste entre 5 et 10 minutes ; et trois étoiles si elle résiste pendant 15 minutes.

Le mécanisme d’ouverture et de fermeture

La serrure à clé

Ceux sont les coffres-forts les plus classiques et les moins chers. L’ouverture et la fermeture se font à l’aide d’une clé. Il peut y avoir quelques modèles plus sécurisés, par exemple avec plusieurs serrures donc plusieurs clés qu’il faut actionner simultanément pour ouvrir. Il existe aussi certains coffres qui nécessitent l’activation d’un bouton caché pour introduire la clé.

La combinaison mécanique

Ce sont des coffres-forts équipés d’un cadran circulaire. Le dispositif est simple, il suffit d’entrer la bonne combinaison pour ouvrir le coffre. Pensez à utiliser une combinaison qui se rattache à votre vie personnelle pour limiter les chances que d’éventuelles cambrioleurs puissent la trouver. Il existe des coffres qui combinent ce mécanisme avec le mécanisme de clé à serrure pour une sécurité plus efficace.

La combinaison électrique

Ces coffres-forts fonctionnent avec le même principe que la combinaison mécanique, mais un pavé numérique remplace le cadran mécanique. Vous pouvez alors ajouter plusieurs codes, les changer ou les supprimer. Pour cela, il faut être l’administrateur du coffre. Par contre, attention à ne pas vous tromper dans votre code, au risque de voir votre coffre fort se bloquer après plusieurs tentatives erronées.

Le coffre-fort biométrique

Ce système offre le meilleur mécanisme de sécurité. En effet, l’ouverture du coffre se fait avec votre empreinte digitale. Personne ne peut l’ouvrir à part vous. Ce système vous garantie une sécurité optimale.

Pour une sécurité encore plus renforcée, certains coffres-forts cumulent deux ou trois mécanismes d’ouverture et de fermeture.

Mais malgré tous ces mécanismes, la sécurité d’un coffre-fort n’est pas assuré à 100%. Il faut, pour optimiser sa sécurité, le cacher dans un endroit improbable chez vous ou dans votre magasin. Vous devez être inventif et le placer dans un coin où les cambrioleurs ne le trouveront pas, ou mettront beaucoup de temps à le trouver. L’objectif et de faire perdre un maximum de temps aux cambrioleurs.

Les subventions accordées

Les coffres-forts font partie intégrante du matériel que l’Etat subventionne pour la sécurité des commerces. Ils doivent tout de même être homologués et répondre aux normes européennes EN 1143-1 ou EN 1143-2 Classe 1 minimum, et posséder une certification A2P qui garantit la fiabilité du coffre-fort.

Lorsqu’un coffre-fort rempli toutes les conditions, son potentiel acheteur se voit aider par le gouvernement à hauteur de :

  • 2 000 euros si la contenance est entre 30 et 60 litres ;
  • 3 000 euros si elle est entre 61 et 80 litres ;
  • 3 800 euros si elle est supérieure à 80 litres.